Retour aux actualités

#11 Parole d'ambassadeur MMJ

S’engager, écouter, accompagner, proposer, ce sont les maîtres mots qui guident les actions de nos ambassadeurs MMJ. Accrédités depuis maintenant plus d’un an, ils sont le relais terrain entre les adhérents et la mutuelle. Voici notre avant dernier témoignage avec Bruno Bruche, retraité ancien surveillant pénitentiaire au Centre pénitentiaire de Lorient-Ploemeur.

Comment envisagez-vous votre mission d'ambassadeur ? 

Je suis le relais local entre la MMJ et les adhérents. Ancien militaire, je suis rentré dans la pénitentiaire en 1996. Ma femme a eu des ennuis de santé et alors j’ai adhéré à la MMJ qui nous a beaucoup aidés. Retourner l’aide reçue et donner de mon temps pour promouvoir la mutuelle m’est alors paru tout à fait normal, un juste retour des choses.

Pour vous, quelles sont les forces de la MMJ ? 

L’action sociale de la MMJ est très pertinente. J’ai en tête des situations où des collègues ont eu des vrais coups de pouce pour les aider à dépasser des moments complexes. La MMJ est une mutuelle où le mot solidarité n’est pas vain et vers laquelle on peut se tourner en cas de difficulté. Il s’agit d’une structure à taille humaine, où les adhérents ne sont pas seulement un numéro. Le fait d’être une communauté d’agents au service de nos pairs est une vraie force !

Quelles actions concrètes mettez vous déjà en place ou allez-vous mettre en place prochainement ?

De mon côté, je m’occupe beaucoup de retraités. En début d’année, par exemple, j’ai organisé un repas où les anciens étaient heureux de se retrouver, c’est un moyen de garder le lien et de parler de la mutuelle. Je tiens aussi des permanences dans mon ancien établissement, j’ai toujours de très bons contacts avec ma hiérarchie ce qui facilite les choses.

J’ai encore possibilité de faire de l’affichage en assurant à la MMJ une bonne visibilité sur le terrain. Prochain objectif, organiser des permanences à la maison d’arrêt de Brest !