Retour aux actualités

Port du masque : Attention à votre peau

Le masque est devenu indispensable dans notre quotidien, voir souvent obligatoire. Il vous protège et protège les autres de la Covid-19. Mais attention, il peut être source de problèmes dermatologiques pour des peaux fragiles.

Le point et les conseils du docteur Radostina Bachvarova, dermatologue aux Thermes de Saint-Gervais Mont-Blanc, spécialisés dans le traitement des pathologies de la peau. 

Radostina Bachvora l’annonce en préalable : «Le masque est un «médicament». Il est obligatoire de le porter pour se protéger soi et protéger les autres. Aucune pathologie dermatologique ne justifie que l’on cesse de l’utiliser. Mais il est possible, en respectant quelques principes, de limiter les agressions qu’il peut impliquer pour la peau».

Le frottement, la chaleur, la transpiration et l’humidité peuvent modifier le PH et déséquilibrer le microbiote, rendre la barrière de la peau défectueuse en faisant augmenter le prurit et déclencher une cascade inflammatoire. Le port du masque peut donc aggraver des problèmes dermatologiques préexistants comme le psoriasis, l’acné, l’eczéma, impétigo ou la dermatite atopique ou séborrhéique ou même les provoquer en raison d’une prolifération de bactéries.

En prévention

Avant de porter votre masque, nettoyez votre visage avec un produit non agressif à base d’eau minérale ou thermale ou choisissez une eau micellaire, un savon très doux. Evitez absolument d’utiliser des produits parfumés, des huiles essentielles ou des lingettes alcoolisées. En cette période, il vaut mieux abandonner les parfums ou déodorants dont les vapeurs se développeraient au sein du masque. Pour les mêmes raisons, privilégier le savon sans odeur au gel hydroalcoolique.

Masques blancs

Pour les masques alternatifs en tissu, privilégiez ceux en 100 % coton sans polyester et si possible de couleur blanche car les colorants peuvent être irritants pour la peau.

Hydrater

L’hydratation de la peau est très importante. Elle permet de conserver une barrière cutanée contre les agressions. Choisissez une crème hydratante avec le moins de conservateur possible en particulier si on a la peau claire ou fragile. Les crèmes barrières utilisées pour aller à la piscine sont aussi particulièrement adaptés en cas de dermatite atypique. Appliquez là 30 minutes avant de porter le masque. Bien évidemment, limitez le maquillage, fond de teint, poudres qui pourraient boucher les pores de la peau…

Peau irritée

Si des lésions apparaissent, utilisez une crème cicatrisante que vous trouverez en pharmacie. Dans l’idéal et si vous en avez assez à votre disposition changer de masques toutes les deux heures plutôt que toutes les quatre heures (directives officielles).

Barbe

Elle n’est pas recommandée en ce moment. D’abord celle-ci empêche un positionnement efficace du masque sur le visage. Mais surtout elle peut entraîner une folliculite, inflammation ou infection du follicule pileux.

Anticoagulants

Les personnes qui prennent des anticoagulants peuvent présenter une fragilité des vaisseaux en particulier les personnes âgées. Elles doivent consommer de la vitamine C car l’acide ascorbique renforce la paroi capillaire et la résistance des petits vaisseaux.

Quelle alimentation ?

On sait que l’alimentation joue un rôle dans certaines pathologies dermatologiques comme l’eczéma et les différentes formes d’acné. Il faut donc éviter les sucreries et les épices qui stimulent la sécrétion du sébum. Les laitages de vache ne sont pas non plus conseillés car ils ont des effets inflammatoires.

Anne-Marie Thomazeau, VIVA MAGAZINE