Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs X Fermer

devis en ligne

Vous souhaitez connaitre les prix et comparer les avantages des offres de la MMJ ?
demander un devis


espace adhérent

Vous souhaitez consulter vos remboursements santé, et suivre vos demandes en ligne
se connecter

Choisir la MMJ

La MMJ, mutuelle des agents du ministère de la Justice, assure la protection sociale de près de 70 % des agents du Ministère de la Justice et magistrats.

Découvrir la démarche prévention de la MMJ

Vous souhaitez connaitre les démarches de prévention de la MMJ ? Retrouver toutes nos actions de prévention sur notre page dédiée.

Prendre un rendez-vous avec la MMJ

Vous avez une question sur l’une de nos prestations ? Prenez rendez-vous près de chez vous avec votre Conseiller Mutuelle du Ministère de la Justice.

Actualités

Les jeunes en manque de sommeil

L'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) a publié les résultats d'une étude sur les nuits des 15-24 ans. Résultat, la quasi-totalité ne dort pas assez. Leur dette de sommeil s'élèverait à plus d'une heure par nuit ! Le manque chronique de sommeil n'est pas sans conséquences pour notre santé. Il perturbe en effet l'équilibre physique, psychologique et cognitif. Or s'il est un public particulièrement concerné, ce sont bien les adolescents et les jeunes adultes.

Selon les résultats de l'enquête MGEN/INSV intitulée « Ouvre l'oeil sur ton sommeil ! », « 88% des 15-24 ans s'estiment en manque de sommeil ». En effet, la durée moyenne de leurs nuits est de 7h17 en semaine et 8h27 le week-end.

« Alors qu'il est recommandé de dormir plus de 8h à cet âge, leur dette de sommeil s'élève à 1h10 par nuit en moyenne », explique l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV).

Par ailleurs, ils sont nombreux à rencontrer des difficultés d'endormissement, des réveils nocturnes (souvent liés, selon leurs dires, au stress inhérent à leurs études). Ainsi se sentent-ils fatigués au quotidien. Pour lutter, un jeune sur 3 consomme des excitants (café) ou encore du tabac (10%).
 
Comment lutter efficacement ?

Premier conseil : éviter les écrans avant de dormir. En effet, une fois couchés, les jeunes passent 1h08 sur leur smartphone ou tablette. « L'impact sur le sommeil est nocif », continue l'INSV. « Ils se réveillent la nuit et sont davantage somnolents... » À éviter donc !

Par ailleurs, un tiers des 15-24 ans ne pratique pas d'activité physique. Or le sport aide à s'endormir plus facilement. À favoriser !

Enfin, le soir, mieux vaut proscrire les excitants (café, thé, sodas, cigarettes...) et les repas trop copieux.
Source : Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) - PSM



En savoir plus
Les jeunes en manque de sommeil